Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
* * * 3 maisons  labellisées et indépendantes   * * *        Domaine Les Fonds - GR65 - Val du Haut Allier

Balades autour de Les Fonds (Juillet 2008)

18 Août 2008, 19:09pm

Publié par Thierry Chabanon

Si vous faites l'expérience de rechercher des images de Charraix sur le web vous ne trouverez pas grand-chose sauf celles de ses légendaires et aussi extraordinaires qu'inexpliquées croix à boules. C'est vrai que celles-ci valent un détour.

C'est d'ailleurs la balade que j'ai proposé à un couple de nos estivants et leurs enfants, les Dufour de Grenoble qui viennent à Les Fonds depuis 4 ans.

Je vous dirais aussi que nous avions auparavant fait une petite marche d'échauffement dans les bois très pentus entre les Fonds et Mercœur à la recherche de la maison perdue dite « du curé » en suivant le chemin dit de Coustauze pour revenir par celui du bois du prévôt. Autant de chemins pas tout à fait répertoriés par les cartes bien que très ouverts et praticables. 

2 balades donc et autant de magnifiques souvenirs que je vais tenter de vous faire partager en photos.

Les bois de Coustauze

A la recherche de la maison du curé (que nous ne trouverons jamais … déception largement compensée par une cueillette presque miraculeuse de giroles (puisque nous ne les avons jamais cherchée ; 2008 sera sans doute l'année la plus prolifique en matière de giroles après une saison 2007 déjà pas ordinaire…)

Pour accéder aux bois de Coustauze, il faut longer la route sur 1.5 kms et ça tombe bien puisque c'est le long de celle-ci que nous trouverons des fraises des bois « à foison », puis il faut commencer l'ascension vers Mercoeur (près de 1000 M) soit plus de 200 M de dénivelé par un chemin qui monte au plus droit pendant 3 ou 400 M ( si je vous donne l'âge du capitaine : 44, je vous laisse calculer le %age … c'est facile) .

C'est là que nous avons commencé à trouver les giroles et aussi un champignon que nous avons identifié comme une amanite des césars (non seulement la seule amanite comestible ! mais en plus l'un des champignons les plus gouteux de France ; à ce qu'on dit !

Nous devions donc faire face après cette découverte à un dilemme, soit manger ce champignon et risquer une bonne petite diahrrée, soit ne pas le manger et risquer de passer à coté d'un gout aussi rare qu'exceptionnel. N'ayant jamais vu auparavant ce champignon dans nos bois, j'ai choisi la troisième voie : en faire une image ! Ce champignon apparaît comme une sorte de pousse orange sortant d'une enveloppe un peu comme d'un œuf.

« L'amanite des césars ou Oronge vraie est le roi des champignons, le rêve des mycologues… » in Wikipedia. Pour comparaison voici une image tirée du web www.tachenon.com/Fiches/amanite16.html.

Ca ressemble quand même, non ?

Voici aussi quelques giroles

 Miam ,miam! nos amis Quebecois de cet été ne reviendront en France que pour manger de notre fricassée de giroles (ils n'en mangent pas chez eux !! avec un territoire 6 fois grand comme la France et des forêts à perte de vue mais semble t'il avec beaucoup moins de diversité arboricole.

et encore un autre champignon qui vaut par sa couleur particulière Peut être des bolets blafards ?? De toute façon bon ou pas ça n'a pas d'importance puisqu'on ne les mangera pas , mais qu'est ce qu'il sont beaux !!

 

Suite de la balade dans ces sous-bois magnifiques et enfin un peu moins pentus (dire qu'il y en a pour se précipiter en bord de mer ou à Marrakech (n'est ce pas Jules qu'à force on s'y ennuie !!) )

La maison du curé malgrè le GPS, nous ne la trouverons pas ce jour là; les chemins anciens sont nombreux et se mélangent , de plus le ruisseau qui la borde ne coule plus du tout au même endroit , il me faudra faire plus de 4 Kms de crapahut dans les jours suivants avant de la retrouver dans l'état que voici :

La maison a vraiment été construite à la demande d'un curé qui venait s'y recueillir et méditer mais je ne sais pas quand, ni non plus quand elle a été abandonné, je me promets chaque année de me renseigner plus 
On admirera les encadrements et les pierres d'angles magnifiques …  

Enfin, nous arrivons en haut, vers Mercoeur pour le goûter puis c'est l'heure du retour au domaine de Les Fonds parmi les fraises et les framboises qui bordent le chemin du bois du prévôt bien repertorié lui,  par une marque jaune. Une belle balade de 3 heures qui me permet de vérifier que le bien nommé Benjamin qui n'a pas sa langue dans sa poche sait aussi se servir de ses pieds.

 

 

 

 Dimanche 20 Juillet , Ce matin il pleut fort mais quelque chose dans l'air laisse penser que cela ne durera pas et que nous pourrons faire notre belle balade entre St Julien des Chazes et Charraix via les bois de Légal à l'aller et le promontoire de l'épaule au retour,
Un vrai régal par un chemin abandonné des circuits touristiques locaux semble t'il .

Effectivement, vers 10 heures le soleil séchera les derniers brouillards et nous pourrons partir sur le coup des 11 heures depuis le parc qui fait face à la chapelle romane de Ste Marie.

 

La montée est un peu rude et la pluie du matin nous empéchera d'approcher au plus prêt des cascades qui longent le ruisseau, mais nous erons récompensés par le champ de myrtilles sauvages qui tapissent les bois de chataigners au dela de Légal. Là le sol n'est plus volcanique et devient granitique, on passe d'un coup dans l'autre pays géologique celui de la Margeride et du pays de Saugues bien délimité par le sillon profond marqué par le cours de l'Allier.

La visite à Charraix ne peut être complète si l'on n'entre pas dans son église St Sébastien rénovée aux peintures magnifiques (ouverte seulement le WE en été), si l'on ne parcourt pas le cimetierre ancien, si l'on n'essaye pas de trouver les 6 croix à boules, le rocher du Bounou et surtout sans faire le détour par son château en équilibre sur un rocher lui-même peu équilibré ! (pas d'images il vous faudra y aller vous-même).  Je penase que proportin gardée il ya plus à voir qu'au Puy en Velay et c'est gratuit. En plus n'hésitez pas à discuter avec les personnes agées qui ne manqueront pas de traîner dans le village.

Noter  la pierre de droite d'un seul bloc de granite unique qui donnera sa hauteur à la porte (il en manquera un bout de l'autre coté !)

En bas on est aussi tombé sur un orvet, version cul de jatte du lézard les enfants ont adorés et quand à moi je n'y aurais pas touché !

Voila quand même l'une de ces 6 croix à boules prise au téléobjectif car quand même celle là

elle etait un peu loin pour les "mômes "

qui eux « s'en foutent » un peu de tous ces trucs de grands mais qui ont beaucoup apprécié les tetards et les boules de pailles rondes  !

 

Les fonds le lundi 18 Aout 2008 Th CHABANON (Jour de grippeN° 3)

 

Commenter cet article